Le tabac peut-il provoquer des problèmes de fertilité ?

Publié le : 05 juillet 20224 mins de lecture

Incontestablement, le tabagisme nuit à la santé, et ce, sur plusieurs points. Parmi les plus grands méfaits de ce genre de produit toxicologique, il y a le problème de procréation. En effet, le tabac peut réduire les chances de fertilité, tant chez l’homme que chez la femme.

Tabagisme et infertilité féminine

L’appareil génital de la femme est particulièrement délicat, de petites inattentions peuvent le troubler. Le tabac contient de nombreuses substances chimiques, toutes dangereuses pour la reproduction d’une femme. Ces substances peuvent par exemple provoquer un début précoce de ménopause, en accélérant le vieillissement des cellules, ce qui réduit la période normale de procréation. Ainsi, la consommation du tabac chez la femme présente un risque assez élevé d’infécondité, si bien que, même l’option de la fécondation in vitro peut devenir inefficace. En outre, le tabac est l’un des plus grands facteurs de grossesse extra-utérine, de fausse couche et de morbidité.

Tabagisme et trouble de l’appareil génital de l’homme

Quant aux hommes qui fument, ils s’exposent à des soucis de production de spermatozoïdes. Pour preuve, plusieurs hommes qui ont cessé de fumer témoignent avoir retrouvé force et vigueur en matière de sexualité. Le tabac affaiblit les spermatozoïdes, ralentit leur vitesse de mobilité. Conséquemment, la plupart d’entre éprouver des difficultés à de pénétrer dans l’ovule. Le tabagisme est également lié à l’apparition de troubles érectiles.En effet, à l’instar du cholestérol qui déchaîne une hypertension ainsi que d’autres facteurs de risques, le tabagisme est aussi capable d’entraîner une attaque des artères et donc, l’apparition de troubles érectiles responsable d’impuissances qui à son tour rend infertile. Enfin, les gènes ou l’ADN des spermatozoïdes des fumeurs subissent des modifications défavorables à la fertilité. Les risques encourus sont le risque d’anomalies suite à la fécondation, comme la nidation de l’embryon à l’externe de l’utérus ou la fausse couche.

Arrêter le tabac et augmenter ses chances de procréer

Tabac et fertilité sont deux choses incompatibles. Si chez la femme, le tabagisme engendre des modifications hormonales responsables d’infertilité, chez l’homme, le tabac fait perdre la qualité du sperme et accroît le risque de stérilité. En décidant de ne plus fumer, l’homme comme la femme mettent plus de chances de leur côté pour découvrir le bonheur d’avoir des progénitures. Sachez qu’avec l’arrêt du tabagisme, le mécanisme naturel du corps retourne petit à petit à la normale, tout comme la sécrétion d’androstérone, responsable entre autres de l’énergie psychique qui se dégage des pulsions sexuelles. En bonus, l’arrêt du tabagisme ranime le plaisir sexuel qui peut être estompé par la consommation de ce produit nocif. en effet, plusieurs personnes témoignent avoir retrouvé la flamme dans leur couple, seulement après quelques temps d’arrêt du tabac.

Plan du site