Pourquoi faut-il avoir une activité physique quand on arrête de fumer ?

Publié le : 05 juillet 20225 mins de lecture

Décider d’arrêter de fumer, c’est une chose mais passer à l’action et s’y tenir est une autre paire de manches. Pour garder le cap, la pratique d’une activité physique constitue une aide efficace.

Réduire les symptômes de sevrage tabagique grâce à une activité physique

Les divers symptômes liés au manque de nicotine peuvent survenir quelques heures après l’arrêt du tabac et persister pendant des semaines. Les trois premiers jours sont particulièrement difficiles et le craving tabagique ou l’envie irrépréhensible de fumer dans l’immédiat, peut arriver à tout moment pendant les 6 à 8 semaines suivant l’arrêt du tabac. D’autres symptômes comme le stress, l’irritabilité et le trouble du sommeil peuvent également survenir. Diverses études ont été menées pour montrer le lien entre l’activité physique et l’arrêt du tabac. Certaines ont démontré que l’envie de fumer diminue 5 minutes après le début d’un effort physique et peut perdurer jusqu’à 50 minutes après l’arrêt de l’activité en question. Par ailleurs, l’activité physique stimule la production d’endorphines, l’hormone liée au bien-être, ce qui permet de réduire l’anxiété et améliorer l’état de stress.

S’adonner à une activité physique pour prévenir la prise de poids

Si vous vous demandez pourquoi faut-il avoir une activité physique quand on arrête de fumer, une des raisons qui pourraient vous motiver a trait avec votre apparence physique et votre santé. En effet, après l’arrêt du tabac, les papilles découvrent de nouveaux goûts et la tendance à manger en plus grande quantité qu’avant le sevrage pourrait vite s’installer. La prise de poids suivant l’arrêt de la consommation du tabac s’explique aussi par l’augmentation de l’appétit étant donné que la nicotine a un effet coupe-faim. Si vous vous redoutez la prise de poids après le sevrage, commencez ou reprenez une activité physique quand vous aurez arrêté de fumer. Il est à noter que le sport n’est pas recommandé en cas de tabagisme en raison d’un risque élevé d’hypoxie, c’est-à-dire, un déficit d’oxygène dans le corps. De ce fait, la pratique d’une activité physique est encouragée seulement après l’arrêt du tabac. En plus d’aider à brûler des calories, le sport augmente le métabolisme et prévient ainsi le stockage de graisse.

Arrêt du tabac : combler le manque en remplaçant une habitude par une autre

Si vous avez décidé d’arrêter de fumer, vous pouvez profiter de ce changement de mode de vie pour intégrer une nouvelle habitude : l’activité physique. En plus d’atténuer les symptômes liés au sevrage, le sport vous donnera le sentiment de prendre le contrôle de votre corps en plus d’occuper votre esprit, vous aidant à oublier l’envie de replonger. En outre, bouger davantage votre corps vous aidera à avoir un sommeil de qualité, tout en améliorant votre transit intestinal car le sevrage peut occasionner une constipation. En général, la marche est un bon exercice à la portée de tous mais vous pouvez aussi commencer de nouvelles disciplines sportives. Pour savoir quel sport convient à vos conditions physiques, consultez des professionnels de la santé qui sauront évaluer votre état de santé. Dans tous les cas, il est très important de s’y mettre progressivement.

Plan du site